Crisis Core - Le fangirlisme assouvi

Publié le par Plumy

http://img.photobucket.com/albums/v246/plumy/CCFF7part1.jpg

 

FF7 est mon jeu préféré. Pas entre tous les FF, mais entre tous les jeux vidéos de type Rpg que j’ai put jouer. Peut-être parce qu’il fut l’un des premiers, et ainsi donc auréolé de l’exquise saveur de la découverte, des premiers émois, et de la surprise de se retrouver à pratiquement pleurer devant mon ordinateur. Aussi pour son histoire qui mêle habilement une énorme partie de mes thèmes préférés : Un héros faible et chouinar, une histoire qui parle de manipulation biologique, un univers dans lequel on peut trouver des avancées technologiques grungy comme avoir une arme greffée au bras, le thème de la ville technologiquement élevée avec la plaque du dessous ou les gens vivent dans la misère, le thème de la vie de la terre sucée par les hommes…

J’ai pris l’habitude de faire des vœux impossibles en espérant les voir réalisés. Quand j’étais pre ado, j’ai fait 3 vœu : Voir Le seigneur des anneaux adapté en film, voir la partie Hades de saint seiya adapté en animé, et voir l’histoire sans fin adapté en film correct. 2 de ces vœux se sont finalement réalisés des années plus tard, à ma grand surprise et à mon grand plaisir. Maintenant, l’un de mes vœux est de voir FF7 complètement refait avec les technologies actuelles. C’est un rêve impossible ? A l’époque ou j’ai souhaité voir le seigneur des anneaux adapté en film, c’était aussi impossible. On se moquait de moi à me voir lire ces énormes bouquins qui parlaient de choses qui n’existent pas. Le fantastique n'a pas toujours été à la mode.

Vu mon amour pour FF7, vous imaginez donc sans peine ce que représentait la perspective du jeu Crisis Core sur Psp pour moi.C’est donc avec une certaine déférence proche de la religion que j’ai commencé ce jeu.

Au final, ce jeu a de bon et de mauvais cotés. L’une des bonnes surprises a été de ne pas s’appuyer uniquement sur la nostalgie et de chercher à se construire sa propre identité. C’est la même volonté de se donner une identité propre qui a apporté la plupart de ses défauts, ainsi qu’un manque de moyen pour certaines parties du jeu, en particulier les zones de combat. 

 

399px-Crisis_core_FF7_Zack.jpg

 

Zack tel qu'il apparait dans le jeu.

 

L’histoire reprend donc celle de Zack, personnage aperçu rapidement dans FF7, qui est celui auquel Cloud s’est identifié au point d’en oublier sa propre personnalité dans FF7. Grace à quelques flash back et des éléments soigneusement disséminés tout au long du jeu, Zack a réussi a s’imposer dans l’esprit des fan. Un bonheur pour les yaoistes pour qui les histoires incluant Zack, Cloud et Sephiroth, ne manquèrent pas de foisonner dans leurs esprits. Comme Vincent, Zack, personne qui n’était pas forcement au 1er plan en premier lieu malgré son rôle important dans l’histoire, est devenu un personnage dont on voulait voir plus. Vœu exsaucé dans ce jeu.

 

En fait, c’est peut-être ça pour moi le point le plus marquant de ce jeu : De voir à quel point ils ont écouté les fans. Mis entre les mains des fans, un personnage évolue, se modifie, gagne des caractéristiques propre qui n’étaient de base pas présente, ou tout juste suggérées. Dans Crisis Core, Cloud en est peut-être la démonstration la plus flagrante. On sait qu’il n’était pas bien doué, quand il est devenu soldat dans la shinra. Qu’il admirait Zack, mais pas grand chose de plus. Les fangirls en ont fait un personnage angoissé, capable d’agir mais dont le stress empêchait le plus souvent de réussir. Un petit blond pale, fragile, aux traits doux. Un véritable Uke si j’ose dire. Et à ma grande surprise (et joie) c’est ce Cloud la que j’ai rencontré dans Crisis Core, alors qu’il n’existait jusque la que dans les fanfics et les dojins. Je ne suis pas encore habituée à ce que les productions officielles tendent des perches aussi énormes aux yaoistes, ce qui explique certainement ma surprise, mais tout de même : Entre Zack qui va changer les vêtements de Cloud – Ricannons bêtement – et sa manière de le protéger… Il n’y a presque plus besoin de fabuler, tout est offert sur un plateau d’argent.

 

http://img.photobucket.com/albums/v246/plumy/ryoakizuki-zackcloudhug.jpg

Ce genre d'image, imaginées par les fans, tenaient beaucoup de la spéculation, et sont pourtant au final des plus fidèles, même dans l'aspect très "fragile" de Cloud.

 

Il n’y a pas que Cloud. J’ai commencé par lui parce c’est un personnage que j’adore, mais Zack…. Ho, Zack. Il existait à peine, les fan l’ont quasiment créé, et ce Zack hyperactif, impulsif, pas très futé, qui fonce avant de réfléchir, qui peut se montrer faignant mais qui est toujours droit et honnête, on le retrouve la, pour de vrai. Avait il été créé ainsi, lors de FF7 ? Soit les fan ont tapé juste en déduisant ce qu’il fallait du personnage, soit ils ont été attentif aux fans et à leur imaginaire.

Mais comme on peut le faire remarquer, c’est logique : Un jeu pareil est destiné aux fans. La moindre des choses est de les écouter… Ne serait-ce que pour s’assurer de ne pas les décevoir. Surtout lors de la concrétisation de cette partie qui a tant fait rêver et créer sur ce thème.

En 2005, il y avait eut Last Order : Cet animé de 25 mn reprenait déjà ce morceau clé du jeu, offrant quelques délicieuses miettes aux fans (Part 1, part 2, part 3 ). Miettes trop succinctes, la fin abrupt de l’œuvre et la rapidité de l’action en faisant un animé uniquement pour les fans et toujours un peu frustrants même pour eux.

Point amusant : La plupart des musiques de Last order sont présentes dans Crisis Core, formant un ensemble logique et bien structuré, sauf pour ce qui est des Turks : Ceux présents dans Last order – sortit des turks présents de base dans FF7 – sont ceux du jeux Before Crisis, alors que dans Crisis Core, il n’y a que Cissney qui soit ajoutée aux turks de base. Quelques détails scénaristique pourraient être signalés également, concernant la fidélité à FF7 : Le fait que dans l’Oav Sephiroth saute dans le vide plutôt que d’y être envoyé par Cloud empalé sur son épée par exemple (Ce détail a été conservé dans Crisis Core.) ou alors que dans Crisis Core, Zack fasse un détour par Gongaga quand ils s’échappent alors que dans FF7, cette perspective est seulement évoquée, et dans d’autres que je ne vais pas lister.

 

 

http://img.photobucket.com/albums/v246/plumy/Zack1-Fujinari.jpg

Ils n' ont pas écoutées les fangirls au point de les suivre dans leur transformation de Zack "Cette longue tignasse tombe dans le dos" et ont juste raccourcis les cheveux du porc epic. Dommage ;b

 

Les rajouts de Crisis Core à FF7 d’ailleurs, quels sont ils ? La majeure partie du jeu est borderie sur le synopsis de base. Ont principalement été ajouté Angeal, mentor de Zack, et Genesis, une sorte de sous Sephiroth dont le charisme d’huitre ne l’aide pas à se détacher. Vous devinerez, je ne l’aime guère. Autant Angeal réussi en peu de temps à s’incruster avec élégance et logique dans l’histoire, devenant un personnage auquel on veut bien croire, autant Génesis est comme de trop : Son personnage en fait, trop : Que ce soit son air de bellâtre qui n’a rien à voir avec la classe d’un Sephiroth ou sa manière de réciter sans cesse son œuvre favorite, vraiment, on n’accroche pas. C’est encore plus flagrant lors des événements de Nibleleihm : Autant jusque la d’accord, il s’incrustait de manière cohérente dans l’histoire de Sephiroth – ajoutant même, par sa présence et son histoire, un avant gout de ce que serait le règne de Sephiroth dans FF7 – autant ses interventions dans cette partie du jeu sont de trop, nous faisant lever un sourcil agacé « Ah oui, je t’avais oublié toi » alors qu’un mélange savoureux de nostalgie contentée et d’histoire prenante nous avait envahie.

On peut aussi noter donc Cissney, cette jeune turk ajoutée dans le jeu, qui forme un petit chainon manquant, devenant visiblement une amie de Zack. Mais peut d'infos nous sont livrées à son sujet, on ne peux que fabuler sur leur relation comme on fabulait au temps de FF7. (Personellement, j'imagine très bien Zack l'avoir dragué, s'être pris un rateau, et s'en être fait une amie du champ de bataille).

Cette nostalgie contentée, parlons en un peu d’ailleurs. Je me suis souvent fait la réflexion que certaines œuvres doivent leur aura et leur place dans nos cœurs parfois autant à leur qualité objective que grave à l’age ou on les a découvert. Pour autant que l’ont ait été particulièrement réceptif à cet époque, l’œuvre garde sa place, sans faille. Bientôt FF7 sera un vieux jeu – ne l’est il pas déjà, en fait ? Ses graphismes polygonaux doivent décourager les ado d’aujourd’hui qui ont en entendu du bien et voudraient y jouer. Ps1 quoi. – et pourtant il demeure pour moi « mon jeu préféré ».

 

mort-de-Zack.jpg

La mort de Zack telle que l'on l'a vécu dans FF7. Et encore, c'était une cinématique cachée qu'il fallait aller récupérer dans le manoir Shinra. De la même manière que Vincent était un personnage optionnel, le fait que l'ont puisse passer à coté de cette cinématique m'a toujours surpris.

 

Ces zones d’ombres du jeu donc, on a enfin le droit à les voir satisfaites dans Crisis Core. Mais encore une fois, pas tout à fait. Etait-ce parce que l’on connaît trop ce passage et qu’ils ne voulaient pas nous lasser ? Le passage de Nibleheim se passe vite, trop vite, certains moments que j’adorais comme le bref combat de Sephiroth contre le dragon dans leur voyage à carrément été coupé. J’aurai voulu de scène avant, pendant, après. Des extraits des expériences de Hojo, de la vie de Cloud et Zack en tant que cobaye, des détails nouveau et plus qu’une retranscriptions exacte des scènes qui donne un drôle de gout de « déjà vu » que l’on a en jouant. A l’époque,  je m’étais amusée à re écrire la scène de Nibelheim dans sa « vraie » version, avec Zack en soldat. Maintenant, c’est réalité.


Tout cela s’explique peut-être par les propos de Hajime Tabata  qui, a la question : « Est-ce que Crisis Core marquera la fin de la compilation de la série Final Fantasy VII ? », a répondu : « Non, ce ne sera pas le cas. La fin de cette compilation prendra une autre forme ». [Link] . On peut donc fabuler sur ce que sera cette dernière "fin"...

Une fois passé les fantasmes et nostalgies du fan presque entièrement contenté, qu’avons nous donc dans Crisis Core ? Le jeu est sous forme d’action Rpg. Zack est notre unique personnage. Le système de combat se fait en temps réel, en se déplaçant et en choisissant customisables via les touches arrières de la console. Pas de map sur laquelle se déplacer ou level uper, tout se fait dans des zones délimitées et des missions accessibles sur les points de sauvegardes. Ces fameuses zones sont d’ailleurs le point négatif du jeu : Elles ne sont pas moches en soit, elles sont juste très très répétitives. C’est un peu comme refaire la même série de couloir plusieurs fois de suite. Le système de mission, qui nous balance dans une de ces zones, est d’ailleurs assez décevant : Il est bien enrobé pourtant : Chaque mission est assortie d’un petit breefing qui nous décrit ce que l’on devra faire une fois sur place : Arrêter des rebelles, récupérer du matériel, sauver des civils… Bon, je vous arrête tout de suite, inutile de lire ces breefings. Quoi qu’il y ait écrit, les missions sont toujours les mêmes : On cherche le gros monstre de la zone à tuer et au passage on se farcit des monstre tous les 10 pas. Vachement moins motivant d’un coup.

 

http://img.photobucket.com/albums/v246/plumy/zackaeris_2.jpg

Voir le couple de Zack et Aeris se former est émouvant. Dommage qu'au final, on en voit peu, cela reste globalement assez pudique ..

 

C’est vraiment le point noir du jeu. Sans demander forcement plus de variété dans les zones – le jeu n’avait peut-être pas les moyens de s’offrir ça – plus de variété dans les missions en elle même aurait été tellement plus sympa… On voit pourtant qu’ils ont essayé de faire des efforts : Les missions à la plage sont bien fun… mais l’effet est cassé dès la 2eme mission, pourquoi les dialogues ne changent ils pas ? Heureusement que la motivation pour le jeu passe au delà de ça. On joue pour l’histoire, pas pour le combat ! Ca se ressent par divers aspects, ne serait–ce que par ces scènes de flash back déclenchables lors des « limites » de Zack : On a droit, lors des combats, a des petits flash back avec tel ou tel perso, qui vienne apporter des petits plus à l’histoire.
D’ailleurs, parlons en un peu plus de ces limites. Enfin, c’est une roulette. Mais on va l’apeller « OCN ». Et en gros, ça va aléatoirement déclencher des supers attaques. Et tout aussi aléatoirement faire monter de niveau. Donc en gros en 2h de lvl up tu peux autant monter de 6 niveau que de pas un seul. La sur le coup, c’est quand même super foireux comme concept. Inventer un système spécifique de limites, je veux bien, mais la…

Mais une fois passé ces 2 soucis – mettez juste votre cerveau en mode Off le temps de faire toutes les missions - le jeu est très bon. Visuellement, très beau, que ce soient les cinématiques qui sont longues et soignées, ou les phases de jeu qui le sont également. La manière dont les personnages se mouvent fait partie de ce qui m’a le plus impressionnée dans ce jeu. C’est peut-être parce que j’ai toujours quelques années de retard en matière de jeu vidéo, comme le montre le moment ou je joue enfin à Crisis Core, mais des choses bêtes comme la manière d’Aeris de s’accroupir, ou de Zack de bouger lors de ses limites, m’a vraiment semblé impressionnant par leur réalisme et leur soucis du détail qui rendent des personnages vivants. Les décors, l’ambiance y est, même si la plupart du temps, en matière de décor, les concepteurs semblent s’être cantonné au minimum syndical quand il s’agit de recréer une zone. Par exemple, la ferme des chocobo, présente dans une des zones de combat mais ou aucun chocobo ne traîne ses plumes, ou tous ces lieux ou aucune porte ne s’ouvre, etc… mais malgré ça, on est dedans. Proportionnellement,  je crois que j’appuie un peu plus dessus que cela ne le mériterait parce que j’attendais beaucoup de ce jeu et que j'aurai voulu pouvoir de nouveau explorer le monde de FF7. Mais globalement, j’ai eut ce que je voulais.
Bon maintenant, je vais essayer de battre ce fichu avant dernier boss pour avoir la fin avec cette superbe cinématique que j’ai déjà vu sur youtube mais que je veux atteindre ingame quand même mais que j’avais besoin d’épancher mon fangirlisme en écrivant sur ce sujet KEUF.

http://img.photobucket.com/albums/v246/plumy/2341114697_small_1.jpg

Qu'on ne me dise pas que ce couple n'est pas canon. Rien que la manière de Cloud de dormir la tête appuyée sur la cuisse de Zack quand ils s'enfuient en moto dit tout !

 

Pour conclure cet article, un bonus spécial fangirls : www.gongaga.com Ce site est plein à craquer de dojinshi FF7 Cloud x Zack et j’en passe. Pour la plupart, j’en avais vu des images de ci de la, que j’ai adulé, imprimées, recopier, mais mettre des années après la main dessus, c’est juste wow ! Peut-être que ce site est déjà très connu – ça ne m’étonnerait pas – mais pour moi, ça a été LA découverte.

Publié dans jeux vidéos

Commenter cet article

Sirius 23/01/2011 14:31


Raah. Si c'est pas malheureux ces fanatiques de yaoi qui profanent les personnages mythiques de FF7 :p

Cette relation entre Zack et Cloud fait vraiment la force du scénario du jeu et je ne suis pas étonné qu'on puisse creuser leur background même si je ne compte pas non plus me pencher sur Crisis
Core. A vrai dire je trouve que le jeu d'origine suffit à cerner les personnages et que la compilation sert juste à exploiter le filon... J'ai pas vraiment apprécié Advent Children notamment...


Yami 17/01/2011 23:57


Merci pour ce post, je n'ai pas de psp et je ne jouerais donc jamais au jeu, mais j'ai joué tardivement a FF7 et c'est assurément un de mes jeu préférés, surtout au niveau de l'histoire. Et merci
pour le lien vers les doujin o/